Tunisie : quand les snipers politiques s'emparent de la toile

La révolution de 2011 a débouché sur l’ouverture du web en Tunisie, après des décennies de censure. Une libération de la parole qui s’est accompagnée de nombreuses dérives – insultes, menaces, invectives… Tour à tour victime ou complice, la classe politique n’a pas été épargnée, contrainte de mettre en place de véritables stratégies pour engager la riposte.
Source: Flux RSS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Uncategorized