Tunisie : après la fermeture d'une école coranique, l'État prend des mesures " précipitées "

L’affaire de la maltraitance, des abus et de la radicalisation subis par les enfants d’une école coranique à Regueb (Centre) pousse l’État tunisien à fermer d’autres établissements et à accélérer le vote d’une loi sur les jardins d’enfants et les crèches, sans prendre en compte les avis de la société civile.
Source: Flux RSS

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail