Sénégal : " L'erreur de Khalifa Sall a peut-être été de ne pas cacher ses intentions politiques ", selon sa défense

Le maire de Dakar Khalifa Sall a été condamné en appel, le jeudi 30 août, à cinq ans de prison ferme. Un jugement vivement dénoncé par la défense de l’édile, qui évoque une  » instrumentalisation de la justice  » pour écarter un candidat à l’élection présidentielle. L’un de ses avocats, le Français Alain Jakubowicz, s’en explique à JA.
Source: Flux RSS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Uncategorized