Procès du putsch raté au Burkina : pour Bassolé, " aucun acte concret de complicité n'a été révélé "

Au deuxième jour de sa comparution dans le procès du putsch manqué de 2015 au Burkina, le général Djibrill Bassolé, qui a plaidé non coupable, a notamment insisté sur  » la totale déconnexion de ses activités privées  » avec les faits qui sont lui reprochés.
Source: Flux RSS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Uncategorized