Charles Habonimana : " Je n'ai oublié ni les bruits, ni les mots, ni les images du génocide des Tutsi "

En avril 1994, sur sa colline, le chef des tueurs lui avait accordé un sursis délétère : il serait épargné jusqu’à ce que tous les Tutsi des environs aient été exterminés. Charles Habonimana a survécu par miracle, et livre, dans  » Moi, le dernier Tutsi « , le récit du génocide au Rwanda vu par l’enfant de 12 ans qu’il était alors.
Source: Flux RSS

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail