Cameroun : le désarmement des milices sécessionnistes, nouveau casse-tête de l'État ?

Alors que les autorités camerounaises poursuivent la mise en place d’un comité de désarmement, de démobilisation et de réintégration des groupes armés pro-sécessionnistes, les violences continuent dans les régions anglophones. Si le gouvernement veut croire à son initiative, le dépôt volontaire des armes semble difficile.
Source: Flux RSS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Uncategorized