Cameroun : la lutte contre les " villes mortes " suscite la grogne à Buea

Après avoir placé sous scellés les entreprises respectant la consigne de  » ville morte « , imposée par les sécessionnistes anglophones, le maire de Buea a décidé d’interdire la circulation des motos-taxis. Des voix s’élèvent au sein de la population pour dénoncer ces décisions.
Source: Flux RSS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Publié dans Uncategorized